Législation et réglementation

Vitesse de circulation limitée à 80 km/h dès Juillet 2018

Dès le mois de Juillet 2018, 400 000 km de réseau routier secondaire verront sa vitesse de circulation réduire de 90 à 80 km/h. Cette décision n’est pas forcément très bien accueillie par les automobilistes, bien qu’elle ait un impact significatif sur plusieurs domaines.

Vitesse de circulation réduite pour le bien de tous

Depuis 2016, le nombre de personnes ayant perdu la vie dû à un accident de la route ne diminue pas. En effet, chaque année, ce sont près de 2 000 personnes tuées sur le réseau secondaire. Ces routes hors agglomération sont limitées à 90 km/h pour la grande majorité.

Le but du gouvernement, avec cette mesure, est de réduire ce nombre pour tenter d’épargner jusqu’à 400 vies par an. En outre, l’aspect sécuritaire est au cœur du projet en limitant les distances d’arrêt. En effet, plus la vitesse est importante, plus la distance d’arrêt l’est également. De plus, en cas de mauvaise météo, la distance de vue peut être altérée, augmentant ainsi les temps de réaction.

NB : la distance d’arrêt comprend le temps de réaction auquel s’ajoute la distance de freinage.

Par ailleurs, la réduction de la vitesse de circulation à 80 km/h permettrait également de fluidifier le trafic. En effet, il est courant que des bouchons se créé au niveau des zones industrielles et des bretelles. C’est pourquoi le gouvernement cherche à fluidifier le trafic d’une part, tout en limitant les accidents.

Autre impact avec cette mesure, au niveau environnemental cette fois. Dans la mesure où des bouchons de forment, les émissions de CO2 sont plus concentrées. Grâce à la réduction de la vitesse de circulation, on limite également la pollution de l’air.

D’autres mesures annoncées pour la sécurité routière

La réduction de la vitesse de circulation à 80 km/h n’est pas la seule mesure envisagée. En effet, le gouvernement imposerait l’éthylotest anti-démarrage pour limiter les accidents dû à l’alcool. La conduite en état d’ivresse étant la seconde cause de mortalité sur les routes, après le non respect des vitesses maximales.

D’autres mesures sont envisagées, dont :

  • Renforcement de la sécurité aux passages à niveau
  • Le surplus des recettes des radars sera affecté à la création d’un fond d’indemnisations aux accidentés de la route
  • Vitesse variable sur certains tronçons
  • Visibilité totale sur l’implantation des radars
  • Suspension du permis en cas d’usage du téléphone au volant
  • Mise en fourrière en cas de conduite sans permis ou dans un état second
  • Aménagement de suspension du permis